Top Ad 728x90

VS-Webzine (França)

O site francês VS-WEBZINE publicou um bom review do cd Came To Stay da banda Vartroy.

http://www.vs-webzine.com

Resumo do review:
A review fala da influência excessiva do Iron Maiden dos anos 80, o que impediu que desenvolvessem um estilo mais próprio neste demo. Elogia a voz do vocalista, que lembra o Angra, (pensou que fosse do mesmo). Elogia o trabalho e acredita ser promissor e interessante, apesar de um pouco previsivel ainda e o video ser de qualidade ruim...
(Traduzido e resumido por Andrea Versuti)


Review:
La première chose que je me suis demandé, avant même d’avoir jeté une oreille sur la démo de ce groupe brésilien, c’est si le chanteur était de la famille de Edu Falaschi, le chanteur d’ANGRA. En effet, il est indiqué au dos du boitier que son nom est William Falaschi. Mais, quand je suis allé sur le site officiel de VARTROY pour glaner de plus amples informations (car je suis un kronikeur consciencieux), j’ai vu qu’en fait son nom était William Pelegrino. Alors, je n’y comprends rien (pour ne rien arranger, le site est en portugais), d’autant plus qu’il ressemble pas mal à Edu… Enfin bref, je me triture les méninges pour pas grand chose finalement...

VARTROY est donc un groupe brésilien, formé en septembre 2004 et « Came to stay » est sa première démo. La passion commune des membres du groupe est IRON MAIDEN et cela s’entend à l’écoute du CD. En effet, la musique de VARTROY est très influencée par le MAIDEN des années 80 (époque Bruce Dickinson), en particulier l’époque « Piece of mind ». Si on retire la traditionnelle intro et la version remix de « Live to die » à la fin, VARTROY propose cinq chansons de Heavy Metal sans grandes surprises, mais musicalement solides. Le problème vient de la production vraiment pas top, mais aussi du chant qui n’est pas toujours très juste. Et bon, l’influence d’IRON MAIDEN est vraiment très (trop) omniprésente !
Malgré cela, cette démo est intéressante, prometteuse (car ça joue bien, en particulier au niveau des guitares), et VARTROY devrait, je pense, aisément réussir à gommer ces « erreurs de jeunesse » pour proposer à l’avenir quelque chose de plus excitant.

Un dernier point sur la plage multimédia qu’on retrouve sur le CD. La présentation est pas mal du tout, mais le contenu est décevant. On retrouve des tas de vidéos (dont des reprises de « Heroes of sand » et « Rebirth » d’ANGRA (tiens pas de titre de la période Andre Matos) et « Aces high » d’IRON MAIDEN), mais malheureusement, ce sont de courts extraits et la qualité est exécrable, on dirait que c’est filmé avec un camescope et enregistré en répèt avec un microphone tout pourri. C’est dommage, s’ils avaient été de meilleure qualité, j’aurais attribué la moyenne à ce CD.

0 comentários:

Top Ad 728x90